Archives de l’auteur : admin

La Municipalité refuse des écopoints complets et pratiques

Nous apprenons aujourd’hui 17 mars 2017 par un article de 24heures (copie ci-dessous) que la Municipalité d’Epalinges ne compte pas revenir sur sa décision concernant la catastrophique reconfiguration des écopoints.

Sur la forme, il est absolument inacceptable que la Municipalité communique sa réponse  à notre postulat par voie de presse, sans en informer le Conseil communal au préalable. La prochaine séance aura lieu le 4 avril 2017.

Sur le fond, l’article de 24heures ne révèle que la pointe de l’iceberg. Malheureusement, ce type de décharge sauvage vont se multiplier à l’avenir. Depuis décembre 2016, l’UDC est le seul parti à inlassablement dénoncer l’incohérence de la Municipalité en matière de gestion des déchets.

Il est piquant de constater que le syndic Maurice Mischler (les Verts) convient que « Ce n’est pas un très bel exemple », reprenant notre argumentation en faveur des écopoints complets, mentionné notamment dans notre communiqué de presse du 30 janvier 2017.
Communiqué au format pdf

Nous ne baisserons pas les bras et l’UDC continuera son combat pour que la population palinzarde obtienne enfin des écopoints complets et pratiques ! Affaire à suivre, donc…

http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/decharge-sauvage-tache/story/18071005

Screen Shot 2017-03-17 at 19.55.20

Screen Shot 2017-03-17 at 19.55.05.png

Screen Shot 2017-03-24 at 13.38.57

Le mécontentement contre la Municipalité grandit au sein de la population.

 

La section UDC Epalinges présente deux candidats au Grand conseil

La section UDC Epalinges présente deux candidats aux élections cantonales du 30 avril 2017:
  • Yann Glayre, indépendant, président du groupe UDC au Conseil communalMartin
  • Martin Chevallaz, anc. député et anc. officier général, Conseiller communal

Une équipe déterminée pour le Grand conseil ! Plus d’informations sur : http://udc-romanel.ch

Elections-cantonales-2017-UDC-Epalinges-Vaud.png

Notre campagne a été lancée avec la pose des premières affiches pour le Conseil d’Etat à Epalinges sous la pluie.

ce-2017

L’affichage a été terminé sous un soleil radieux, un bon présage pour notre résultat électoral !

17505382_1132605786850608_6964146173557782456_o

Ecopoints : victoire d’étape pour l’UDC !

Lors de la séance du Conseil communal du 14 février 2017, le groupe UDC a réussi à former une majorité pour la prise en considération de sa motion pour des écopoints complets et pratiques.

Grâce au soutien sans failles du groupe PLR, notre motion, transformée en postulat, a été prise en considération. Le groupe UDC tient à remercier l’ensemble des conseillères et conseillers communaux pour leur confiance.

C’est une victoire d’étape pour le groupe UDC et surtout une victoire pour la population palinzarde, impatiente de retrouver des écopoints complets et pratiques !

Affaire à suivre sur notre site…

L’UDC Epalinges sur La Télé – Querelle autour du recyclage des déchets à Epalinges

http://www.latele.ch/embed?i=l-actu-querelle-autour-du-recyclage-des-dechets-a-epalinges-08-02-2017-1800

Les habitants d’Epalinges doivent se débrouiller avec leurs déchets en plastique. Depuis un mois, la commune ne les prend plus en charge. L’idée est de responsabiliser les citoyens sur leur mode de consommation et de réduire les incivilités. Une mesure qui fait bondir l’UDC locale, qui réclame un retour en arrière.

[wpvideo a6Bid3ze]

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : POUR DES ECOPOINTS COMPLETS ET PRATIQUES QUI REPONDENT AUX BESOINS DE LA POPULATION

screen-shot-2016-12-16-at-12-16-14

screen-shot-2016-12-16-at-11-50-41

24heures du samedi 17.12.2016

Screen Shot 2016-12-18 at 18.03.45.png

Article du Régional : Fâcheries autour du ramassage des ordures

A la suite d’incivilités dans des éco points, la Municipalité a décidé de supprimer le ramassage de certains déchets. Les habitants se sentent punis en masse pour des contrevenants qui auraient pu être stoppés dans leurs pratiques.

Depuis l’arrivée de la taxe au sac, le mécontentement de beaucoup se mue en tricheries et incivilités, sans oublier une grogne permanente. A Epalinges, une nouvelle directive communale met les habitants hors d’eux. Ils ont reçu le 19 décembre un petit mot leur indiquant que, dès ce 9 janvier, les éco points palinzards n’accepteraient plus les plastiques et PET de tous genres, ni le papier, ni le carton et encore moins les plastiques souples qui doivent aller dans les sacs taxés. Gros émoi autour de l’éco point des Tuileries Croisettes qui est à disposition de près de 2’000 personnes dont au moins 10% sont des personnes âgées, non véhiculées ou handicapées. Une collecte de signatures s’est faite durant quelques heures pour déposer une pétition signée par 50 personnes. «Par des températures en dessous de zéro, nous ne pouvions pas rester devant cet éco point pour récolter plus de signatures. Si c’était l’été, nous en aurions au moins 700 ou 800», déclare l’une des pétitionnaires.

A la déchetterie

Interpellé par Le Régional, le syndic Vert Maurice Mischler précise: «Cette décision était planifiée pour coïncider avec l’ouverture de la nouvelle déchetterie ce qui a été fait. Nous avons décidé de renoncer à la collecte de certains déchets dans les éco points car cela faisait double emploi. Pour le papier, car il y a une collecte porte à porte toutes les 2 semaines et possibilité de l’amener à la déchetterie. De plus, le papier récolté dans les éco points était de piètre qualité car mélangé à d’autres déchets et devait souvent être mis dans les rejets ménagers et n’était donc pas valorisé correctement».

«Quant au plastique, se défend le syndic, les gens y mettaient n’importe quoi, y compris des plastiques alimentaires souillés (prolifération de bactéries…) et il est difficile de trouver des filières écologiquement et économiquement satisfaisantes pour le moment. En revanche, le PET et les flaconnages sont repris au point de vente et/ou à la déchetterie. Nous avons envoyé avant Noël un tout ménage expliquant le nouveau concept déchet pour notre commune».

Pot de terre, pot de fer

«C’est vrai qu’il y a eu beaucoup d’incivilités, les gens ne respectent rien, fulminent les pétitionnaires et du coup, la Municipalité prend des décisions impopulaires. Nous ne pourrons rien faire, c’est le pot de fer contre le pot de terre, mais c’est d’une injustice crasse. Il suffisait d’instaurer une surveillance ou de mettre des caméras plutôt que de punir tout le monde. Un handicapé en chaise roulante pleurait l’autre jour car il ne peut pas se rendre à la déchetterie. Ni d’ailleurs certaines personnes âgées puisque le dernier arrêt de bus avant cette belle déchetterie toute neuve est à 800 m. En plus, pour les plastiques à retourner dans les magasins, la Migros ne prend pas ceux de Coop et vice-versa». Et un autre d’ajouter: «C’est surtout une grosse histoire de sous car il n’y a pas assez de déchets dans les sacs payants qui vont à la Tridel, il fallait donc trouver un moyen d’en remplir plus. Et dire que l’on paie déjà 100 frs par habitant pour l’élimination des déchets, c’est vraiment injuste».